dimanche 1 avril 2007

Une rencontre


Vu Renaud Camus himself à l'occasion de la présentation de son Journal de Travers (à paraître), à la très aimable invitation de ma Zette qui avait réuni pour l'occasion une théorie de blogueurs à profils, ma foi, pour le moins variés.

Le livre (sur lequel le chat s'est rué) est manifestement plus proche du Journal, disons, de Matthieu Galey que du Sprechgesang de Travers 3 entendu il y a quelques mois. Il fait partie de cette partie de l'oeuvre de Camus (les journaux techniques ou chroniques) qui devrait plaire dans le milieu (si j'en crois un Camus amusé qui a annoncé une critique positive dans le prochain Têtu, même si le motimbitable y sera lancé....). Je ne crois pas être le seul à me souvenir que l'acronyme du GAGE (ce groupe à qui je dois - indirectement - d'avoir connu le chat) était un hommage aux Notes achriennesde Camus....

L'écrivain, qui ne se laisse pas facilement assigner à une case bien déterminée, m'intéresse à vrai dire surtout par son goût pour l'hypertexte ((susurré) Délivrez nous, Seigneur, de ces parenthèses pataudes) et sa fréquentation de la musique (Tristan et transit c'est la même chose: on s'en doutait un peu quand même mais ça va mieux en le disant).

A part cela, je ne me suis toujours pas remis de cette révélation majeure: le nombre des hétéronymes de Guillaume Cingal est fini. Par ailleurs, j'ai appris qu'il vaut mieux avoir un oeil de lynxquand on habite en face du Pied de cochon.

Dans la radio (je vous laisse juge de la cohérence avec ce qui précède): un bout du Psalmus Hungaricus, décidément la musique de ce week-end, chanté en allemand (donc de travers, mais magnifiquement) par Ernst Haefliger (Oh, qu'il serait plus aisé de supporter ces tourments si j'étais persécuté par des ennemis)

Posté par zvezdo à 20:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    article

    article très intéressant !!

    Posté par excursion au cas, jeudi 31 mai 2018 à 16:07
  • bello

    el lo bello

    Posté par Excursión al des, jeudi 31 mai 2018 à 16:09

Poster un commentaire