mercredi 2 mars 2011

deux orchestres et un triple concerto

Avec (et grâce à) Klari, au conservatoire. Les deux orchestres sont le Southbank Sinfonia et des membres de l'Orchestre des Lauréats du Conservatoire. Addition, puis soustraction (heu, qui reste, au juste? ah, les joies de la fusion) pour Mozart, car la formation utilisée pour jouer la 38ième symphonie (cordes par 3 si je me souviens bien) est vraiment étique (et dangereuse). Programme fougueux et juvénile qui se mange sans faim: Les Hébrides, la symphonie Prague puis le triple Concerto de Beethoven, qui me fait toujours autant d'effet (un Mac la bémol: deux mouvements d'un do majeur solaire et assertif enserrant un movement lent en lab, contemplatif et lunaire) (j'aime bien aussi les moments IRCAM, comme les altos qui frottent à la seconde du violoncelle solo lors de son entrée). Première fois que je vois le trio en avant scène, avec le chef et l'orchestre derrière, assez loin. Cela marche bien comme ça. Excellents solistes, avec une mention spéciale au violoncelliste solo, qui a la part belle dans cette partition. 

Posté par zvezdo à 22:52 - concerts - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Les joies de la fusion ? Renseignements pris, c'était Southbank tout seul, pour le Mozart.

    Tu sais qu'ils ont une série rigolote de Rush Hour Concert, les mardi en fin d'après-midi, vers Waterloo ?

    (Un MacLaBémol ? ça se mange ?)

    Posté par klari, jeudi 3 mars 2011 à 14:57

Poster un commentaire