vendredi 21 octobre 2016

Bach/Zimmermann: Niglpassion

Mon deuxième Niglkonzert (vu du deuxième rang)

20161020_220624

Cette fois, une Niglpassion: Nigl en Jésus dans la première partie de la Passion selon saint-Jean; Nigl en héros de l'Action Ecclésiastique de Zimmermann; Nigl en Jésus, encore, dans Ewigkeit, du Donnerwort. Les trois oeuvres s'enchaînent, le Zimmermann est partie d'un grand tout (et peu importe l'interprétation, l'authenticité, là, c'est d'entendre Bach comme Zimmermann l'a entendu); le Zimmermann est le moment du passage de la mort (la libération du grand inquisiteur), la cantate le moment de l'acceptation de la mort. La polyphonie du texte des récitants renvoie aux dialogues à la Dickinson de la cantate. La croix, le marteau et les clous sont là, bien littérals. Concert à la fois surprenant, tripal et intelligent.

Posté par zvezdo à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 20 octobre 2016

You make me make mistakes on my own exercise

Posté par zvezdo à 23:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 4 octobre 2016

Le quatuor Ebène aux Bouffes du Nord

Un concert magnifique. Le quatuor Ebène avec son nouvel alto pour la première fois aux Bouffes du Nord, cette salle idéale. Au menu:

Beethoven, opus 18-6: si bémol majeur. Celui avec le scherzo irrésistible à hoquets et le finale qui lutte avec la malinconia.

Dutilleux: Ainsi la nuit. Jamais entendu mes suraigüs de Miroir d'espace si justes.

Beethoven, opus 127. mi bémol majeur. Les accords du début (avec des coups d'archet jamais vus); la fin du premier mouvement avec les noires retardées qui font caler le moteur. Le #2 à variations, un la bémol majeur d'une grande noblesse. Les deux derniers mouvements d'une joie cosmique. La coda vaporeuse du #4 prise très très vite, peut-être un contresens, ça marche très bien et on conserve la direction.

Pas de bis crossover, on restera sur cette impression de joie cosmique.

Posté par zvezdo à 07:56 - concerts - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,