mardi 6 décembre 2016

harengs, panne d'eau chaude et barbe blanche

Les trois coïncidences du concert Elias d'hier soir:

- je me suis retrouvé placé PAR LE PLUS PUR DES HASARDS juste à côté d'un twittos que je suis depuis très longtemps sans le connaître IRL (pour être précis: que j'ai suivi après qu'il a fait la prometteuse promotion du groupe "Frappe moi avec un hareng, attache moi à un radiateur et parle moi en néerlandais").  

- Je me suis retrouvé également placé à deux rangées de mes voisins de dessus. L'oratorio évoque largement les ravages d'une sécheresse et l'attente désespérée de la pluie du peuple d'Israël. J'imagine qu'eux aussi, s'ils ont voulu prendre une douche en rentrant, ont eu la désagréable surprise de voir que l'eau chaude était coupée dans notre immeuble. 

 - Dans le métro du retour, je me suis retrouvé nez-à-nez avec un ancien voisin de pupitre - à la longue barbe blanche de prophète et communiste comme on n'en fait plus - qui, fort logiquement, a adoré cet Elias.

 

Posté par zvezdo à 22:15 - concerts - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire