dimanche 26 septembre 2010

résumé des épisodes précédents

- La mort de Christophe Bertrand: des hommages ici et là (un Frédéric Mitterrand particulièrement ému) on peut écouter un peu de sa musique, avec ses spirales ligetiennes, sur son site. Je n'ai jamais entendu sa musique en live, mais j'avais eu un échange de mails avec lui à l'époque de mon ancien blog, un échange qui s'était terminé abruptement, je ne sais plus pourquoi; sans doute un mot de travers de ma part (comme ça m'arrive souvent); je me souviens que nous avions discuté de la solitude du compositeur, mais je suis incapable d'en dire plus, il ne me reste plus trace d'un échange qui a disparu avec le crash de mon PC l'an passé.

- WE pluvieux: hier, l'orage et aujourd'hui la pluie. Au début du finale de la Pastorale, ce sont les altos-musette qui permettent à tout l'orchestre de se ré-accorder, discrètement, après un affreux orage chromatique. Sensible aussi au grand coup de vent de la coda, qui monte des violoncelles/bassons et retombe avec de beaux retards dissonants.

- Au cinéma, Happy Few et Homme au bain m'ont laissé tous deux des impressions mitigées. Honoré réussit la prouesse de faire un film de 1h12 trop long mais ne tombe pas dans le travers de Cordier: la psychologie! la voilà, l'ennemie mortelle au cinéma.

Posté par zvezdo à 21:24 - La blogosphère c'est de la balle - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • Ouais, enfin, les alto-musettes, ils ont du renfort, eux ! les seconds sont livrés à eux-mêmes de manière fort injuste !

    Posté par klari, lundi 27 septembre 2010 à 12:22

Poster un commentaire