dimanche 7 février 2016

Il Trovatore

Dimanche dernier. Celui avec le quatuor de rêve (Netrebko/ Sementchuk/ Alvarez/ Tézier; 1-3, méfiez vous de 2-4) et la mise en scène à barbecue à trous carrés. Les ensembles (celui-ci évidemment, mais aussi ceci; Verdi, créateur de boîtes à rythmes) encore plus enthousiasmants que les airs (comme celui-ci, avec la Netrebko au top). Sinon, comment résister au choeur des schtroumpfs joyeux? Béguin spécial pour Marcelo Alvarez (fougue, style). 

Posté par zvezdo à 14:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    La mise en scène à barbecue à trous carrés, je crois que je devine, mais je ne suis pas certaine d'avoir pigé.

    Posté par gilda, samedi 19 mars 2016 à 14:38
  • Autant que je me souvienne, c'était une scène avec des trous à base carrée, avec flammes possibles (rapport à la combustion du gamin de la gitane un peu sorcière) d'où le barbecue

    Posté par Zvezdo, samedi 19 mars 2016 à 20:08

Poster un commentaire